fbpx
cette chose jean jacques charbonier

“Cette chose…” de J-J.Charbonier

La question de l’après-vie me passionne! J’avais 15 ans quand j’ai lu “Les thanatonautes” puis “L’empire des anges” de Bernard Werber avec la sensation que ce n’était pas de la fiction. Je garde un souvenir net et vif de ces lectures, des images me restant clairement à l’esprit. Un truc s’était imprimé en moi. Puis, je n’ai pas creusé davantage le sujet. Jusqu’à il y a peu, ça titillait ma curiosité autant que ça me faisait flipper!

Et puis j’ai rencontré une medium, qui est maintenant devenue une amie. Avec elle, j’ai vécu quelque chose d’hyper fort, profondément juste, pas du tout flippant et j’ai désormais la conviction que l’âme survit au corps.

Il y a ce que j’ai expérimenté et puis il y a la théorie : je voulais tout savoir! Alors j’ai commencé à lire les livres de Stéphane Allix, journaliste et reporter de guerre, auteur de nombreux ouvrages sur l’après-vie et créateur de l’INREES. Son écriture et sa rigueur journalistique m’ont tout de suite beaucoup plu. Chez Allix, pas de folklore ni d’à peu-près. Ses sources sont fiables, ses livres sont très bien documentés et ses expériences, rigoureuses. De lui, j’ai lu “Le test” (LE livre par lequel commencer si vous vous posez des questions sur les mediums), le magnifique “Nos âmes oubliées” et “La mort n’est pas une terre étrangère“.

Dans ces livres, il mentionne souvent le Dr Jean-Jacques Charbonier, anesthésiste réanimateur qui est l’un des plus grands spécialistes au monde de l’après-vie. Sa vie de recherches et d’études nous permettent aujourd’hui d’avoir accès à des connaissances fondamentales sur le sujet.

"On ne nait pas matérialiste. On le devient. Dans notre culture occidentale, notre enfance, notre adolescence, notre éducation et nos divers apprentissages nous poussent à penser que nous ne sommes que de la matière ; des sortes de "robots biologiques" dénués de toute énergie spitiruelle". Dr Jean-Jacques Charbonier

“Cette chose…” est le premier ouvrage que je lis du Dr Charbonier. C’est un livre qui raconte sa vie professionnelle, faite de recherches, d’études et de publications autour des sujets des EMI (Expérience de Mort Imminiente, que l’auteur renomme très justement Expérience de Mort Provisoire – EMP) et plus globalement de l’après-vie. Jeune médecin, il intervient seul sur un grave accident de la route. L’automobiliste meurt sous ces yeux et là, il voit, ressent, perçoit “cette chose”. Un truc indéfinissable, complètement inouï, il “voit” la vie sortir du corps de cet homme. De là, il reprendra ses études pour devenir anesthésiste-réanimateur pour ainsi être au plus près de la vie – et de la mort.

Son parcours et surtout sa pugnacité sont époustouflants! Vous imaginez aisément qu’il a eu de nombreux détracteurs – du simple sceptique ironique à la menace de mort en passant par les convocations de l’Ordre des médecins. 

Ce que je retiens de ma lecture de "Cette chose ..."

Récits d’expérienceurs (personne ayant vécu une EMI), évolution de la vie professionnelle et des recherches du Dr Charbonier, apports scientifiques sont au cœur de ce livre passionnant.

LE truc que je retiendrai qui me passionne absolument -et qui est déjà évoqué dans les ouvrages de Stéphane Allix, c’est le nouveau regard que pose le médecin sur notre cerveau. La plupart des médecins et les matérialistes plus généralement, considèrent le cerveau comme le créateur de notre conscience. Charbonier le considère davantage comme un filtre, un récepteur d’une conscience externe.

Il théorise cela en parlant de la CAC et de la CIE.

La CAC est la Conscience Analytique Cérébrale (on peut aussi dire “le mental”). Elle est reliée à tous nos sens et analyse notre environnement, nos comportements. Elle est renforcée par nos apprentissages, nos expériences et “elle s’atténue pendant le sommeil, le coma, l’anesthésie générale et disparait au moment de la mort clinique”.

La Conscience Intuitive Extraneuronale (CIE) “est reliée à toutes nos perceptions extrasensorielles issues d’un champ d’information délocalisé émanant de différentes sources spirituelles”. A l’inverse de la CAC, elle ne disparait pas au moment de la mort et son activité est inversement proportionnelle à l’activité cérébrale. Elle est majorée pendant le sommeil, le coma, l’anesthésie générale et elle est à son apogée pendant la mort clinique. 

C’est cette CIE qui rentre en jeu dans les expériences d’EMI (ou EMP selon le Dr Charbonier). C’est absolument fascinant!

C’est une “théorie” que le Dr Charbonier a posé 30 ans après son expérience déterminante auprès de l’accidenté de la route. C’était il y a 10 ans. Depuis, il a développé une méthode d’hypnose permettant à tout volontaire d’atteindre cet état de conscience si spécifique atteint par les personnes ayant vécu une EMI. Je n’ai pas encore lu ses livres abordant ces recherches sur ce sujet là mais quelque chose me dit qu’ils doivent être passionnant 🙂

 

Pourquoi lire "Cette chose ..." de Jean-Jacques Charbonier?

conscience jean jacques charbonier
  • pour connaître le parcours époustouflant d’un des plus grands spécialistes de “la vie après la vie”
  • pour en savoir plus sur les EMI 
  • pour “ouvrir sa conscience” sur le cerveau 
  • pour s’ouvrir à des pistes de réflexion solides et sérieuses sur l’après-vie

"La modélisation du fonctionnement de la conscience que je proposais, et que je propose toujours, a le mérite de donner un début d'explication à des phénomènes réputés inexistants ou sans fondement."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *